Articles
Now Reading
Analyse du morceau Fatty Boom Boom de Die Antwoord
0

Die Antwoord – « Fatty Boom Boom »


Introduction


die-antwood-image-animé-papillon-sort-boucheTitre :
Fatty Boom Boom (sur le deuxième album du groupe : tension) | Date de sortie : 16 Octobre 2012 | Interprètes : Die AntwoordNinja (Watkin Tudor Jones), Yo-Landi Vi$$er (Anri du Toit), DJ Hi-Tek | Producteurs: Eddy Moretti, Trevor Silmser, Sterling Proffer, Ninja and Yo-landi Vi$$er, et coproduit par Vice Album : TEN$ION | Label: ZEF RECORDZ

Style Musical du titre : Die Antwoord se définissent eux-même comme une formation de « rap rave ». Personnellement je les qualifierais plus de groupe de rap satirique à la musique agressive.

Réseau de diffusion : Youtube : plus de 20 000 000 de vues juste sur Fatty Boom Boom. Enormément d’articles sur le web et sur des sites importants.

Le clip montre un imitateur de Lady Gaga avec sa robe de viande au cours d’une visite de la  » jungle » dans Johannesburg . Son guide lui montre Die Antwoord qui se prépare dans la rue et elle dit qu’elle aimerait bien tourner avec eux (il se trouve que Lady Gaga a effectivement demandé à Die Antwoord de faire sa première partie, mais le groupe a refusé). Le minibus de Lady Gaga est détourné par des hommes armés, et elle s’enfuit sans même un regard pour les personnes qui l’accompagnait. Au cours de sa fuite, elle pénètre dans le bureau d’un gynécologue (et dentiste !) à qui elle se plaint de douleurs mal placées. Après avoir quitté le bureau, elle est poursuivie par un lion qui finit par la dévorer avec sa robe de viande. Entre les scènes de l’aventure de Lady Gaga on voit Yo-Landi, Ninja, et DJ Hi-Tek jouant leur morceau dans la rue, la plupart des scènes les montrant avec de la peinture sur tout le corps y compris avec le « blackface ».

Pourquoi avoir choisi ce morceau ?

Je ne suis pas très au fait des dernières sorties musicales, pour une raison simple : je les fuis. L’explication est simple : je me refuse à écouter ce que les maisons de disques aimeraient que j’écoute.

Je suis donc parti à la recherche d’un groupe original, et provocateur sur Youtube. C’est là que je me suis souvenu des clips de Die Antwoord dont l’esthétisme des clips m’avait interloqué. De plus l’existence de ce groupe m’interroge sur des problèmes de fond inhérents à la musique commerciale.


1. Concernant le groupe Die Antwoord

a) Background historique

Die Antwoord se prononçant [di ‘antvɔrt] ; en afrikaans cela signifie : la réponse.

C’est à Cape Town, en Afrique du Sud, que Ninja, Yo-Landi Visser et Dj Hi-Tek se sont réunis pour former Die Antwoord. Cape Town est la ville la plus dangereuse d’Afrique : il y a plus de cinquante meurtres par jour en Afrique du sud, plus de la moitié ont lieu à Cape Town.

b) Un groupe multiculturaliste

Les paroles de leurs chansons sont en afrikaans, en xhosa et en anglais.

Publiquement le groupe se présente comme « white trash afrikaners » (blancs sud-africains pauvres et généralement racistes), mais ils en font beaucoup trop pour ne pas être parodiques. Peu de choses filtrent sur le passé des membres du groupe, mais on sait quand même que six ans avant la naissance de Die Antwoord, The Constructus Corporation était avant tout un concept graphique tournant autour d’une bande-dessinée artistique réalisée par Ninja. Et surtout, avant d’assumer les rôles de Ninja et Yo-Landi Visser pour Die Antwoord, les deux ont été impliqués dans des projets satiriques comme MaxNormal.TV (du rap et des présentations Powerpoint sur scène). Ninja est en réalité une personne cultivée, grand admirateur de David Lynch, qui expose ses dessins dans des galeries d’art et est très actif dans le monde du rap depuis plus de 15 ans, en ayant sévit sous différents pseudonymes. Ce qui m’emmène à penser que leur musique n’est qu’un prétexte au service de l’image.

avant-die-antwoord

Le groupe pioche donc dans plusieurs langues, mélange la culture blanche et noire, se revendique comme un groupe gangsta mais avec des activités culturelles plutôt snob.

c) Un groupe musical avec une esthétique visuelle forte

die-antwood-ninja-portrait-image-animéL’univers visuel de Die Antwoord est complètement déjanté, violent, et érotisé.

Il reprend jusqu’à un certain point les formules des grands clips qui marchent commercialement : beaucoup d’images, images saccadées en rythme avec la musique…

En revanche, s’il est vrai que la « forme » du clip ne présente rien d’inhabituel, le « fond » est très singulier. En effet le choix des maquillages confère un aspect effrayant et insolite. Cela évoque chez nous un imaginaire tribal  et rituel renforcé également par les chorégraphies.

Les personnes présentées sont également assez particulières, car soit vêtues pour endosser un rôle de cliché, soit vêtues pour surprendre. Cette opposition crée un contraste vestimentaire assez intéressant.

Ce constat m’amène à me poser une question : aurjourd’hui faut-il privilégier l’aspect visuel à la musique pour qu’un clip marche ?


2. Fatty Boom Boom : un clip polémique

dieantwood-biographie

a) Blackface

Pendant une centaine d’année jusqu’à 1930, le blackface a été une forme de théâtre où des blancs se maquillaient pour représenter des personnes noires. Cette forme de théâtre stéréotypé a grandement contribué à la prolifération des idées reçues et du racisme.

blackface-racisme-stereotyoope

Aisha Harris du magazine Slate a critiqué le groupe pour son utilisation du blackface. Pourtant il y a fort à parier que le maquillage utilisé le soit davantage pour invoquer une esthétique tribale que par référence à cette forme de travestissement raciste.

b) Et Lady Gaga dans tout ça ?

Lady Gaga avait demandé à Die Antwoord de faire sa première partie, et ils ont refusé en qualifiant sa musique de « merde ». Peu de temps après ils ont sorti le clip Fatty Boom Boom, ça été la goutte d’eau pour lady Gaga qui n’a pas pu s’empêcher de twteeter à ses 42 000 000 d’abonnés : « Vous n’avez aucun tube. Moi j’ai vendu des millions de disques en Afrique du sud » ce à quoi Die Antwoord a répondu : « Lady… même si tu es plus connue que nous… on est toujours plus cool que toi… en plus on n’a pas de crevettes dans nos parties intimes… haha !« 

Bref, Lady Gaga a donc réussi à démontrer que son humour avait des limites, et qu’elle n’avait aucune répartie. En attendant Die Antwoords ne pouvait pas rêver mieux pour leur promotion. L’ironie du sort c’est qu’en disant « vous n’avez pas de tube », Lady Gaga a grandement participé à faire de Fatty Boom Boom un tube (suite à son message la vidéo de Die Antwoord a été visionné plus de 1 500 000 fois en deux jours).

Lady Gaga n’est pas la seule star à être visée par ce clip. Kanye West et Nicki Minaj apparaissent dessinés sur un mur avec un corps en forme de félin et font leurs besoins sur les Black Eyed Peas.

die-antwoord-mur-tag-grafiti-nicky-minage-caca-black-eye-peace-300x167

C’est quoi ce trip avec une crevette ?

Sous le clip Fatty Boom Boom on peut lire  : « Fatty Boom Boom est une aventure africaine lumineuse, colorée et complète avec des animaux sauvages, des autochtones zef chantant et dansant dans les rues, et l’apparition en guest star d’une sournoise petite crevette.” Il s’agit d’un jeu de mots avec prawn star -crevette en anglais- et porn star)

die-antwoord-prawn-star-pornstar-150x150

 

La scène de la crevette peut également faire référence au clip de Lady Gaga Born This Way où on devine pas mal de chose sortir des parties intimes de l’artiste.

c) Des comptes à régler avec interscope ?

Suite au buzz généré par leurs morceaux sur internet, le label Interscope (label de Lady Gaga, Eminem…) les a approchés en leur proposant beaucoup d’argent. Finalement le groupe a vite compris que le label ne les laisserait pas faire leur musique comme il l’entendait, du coup ils ont créée leur propre label : ZEF RECORDZ. Dans Fatty Boom Boom ils s’en prennent à beaucoup d’artistes de ce label, est-ce un hasard ou un compte à régler ?

d) Paroles et traductions de Fatty Boom Boom

Paroles

 

Traduction

 

3. La musique dans Die Antwoord

Nous avons déjà vu que la musique de Die Antwoord était un prétexte à la mise en place d’une mise en scène visuelle. Mais nous n’avons pas encore analysé leur musique.

a) Une musique rythmé et agressive

A la première écoute ce qui nous marque le plus dans l’instru du morceau c’est le rythme. Le rythme est très efficace et rappelle les rythmes africains.

Le rythme change fréquemment dans le morceau, ce qui permet de le rendre vivant. Nous pouvons noter également l’utilisation d’une prosodie particulière qui renforce les rythmiques.

b) Des samples minimalistes

Des samples discrets viennent enrichir l’instrumentation. Il s’agit là aussi de samples rythmiques pour renforcer l’aspect agressif et hypnotique du rythme.

c) La musicalité de la langue

Il est intéressant qu’au delà du sens, les rappeurs exploitent la musicalité de la langue. Il n’est pas rare qu’ils utilisent des phrases sans sens dans un but musical. La scansion et la sonorité des mots sont utilisés au service de la musicalité et non du sens.

A cela s’ajoute les nombreuses expressions et références Zef que je ne possède pas. Je pense que beaucoup de « subtilités » m’ont échappé dans la traduction.

d) Un appel à la tolérance et à l’éveil des consciences

Ninja se présente comme étant à la fois blanc, métis, anglais, afrikaan, xhosa, zoulou, et watookal. Dans un univers ou l’apartheid n’est pas si vieux, ce genre de discours se veut fédérateur. L’utilisation et le mélange de trois langues différentes dans leur chanson peut être interprété comme un hommage rendu à tous les sud-africains et une preuve d’acceptation de la différence.


Conclusion

Pour moi ce qui fait le succès de ce groupe est l’utilisation d’un discours à deux niveaux. D’un coté il représente une culture de brutes beaufs qu’ils ne sont pas, avec un paysage sonore et auditif très violent ; et d’un autre côté l’aspect paroxysmique de leur démarche nous place davantage du côté de l’ironie et de l’autoparodie. Quoiqu’il en soit Die Antwoord est devenu le porte parole du mouvement Zef à travers le monde.

Leur musique est à l’image du mouvement Zef, c’est à dire oscillant entre ringardise, violence et provocation. Cependant nous avons vu que ce n’était pas la priorité du groupe, et que leur univers visuel était beaucoup plus fin et étudié.

Ouverture : Les groupes qui percent aujourd’hui sont-ils les groupes qui osent aller le plus loin dans l’innovation et la provocation ?


Lexique

Qu’est-ce que l’afrikaans ? Les colons néerlandais débarquèrent en Afrique du sud et propagèrent leur langue que les africains appelaient « Boers« . C’est par dérivation et déformation que cette langue s’est transformée en l’afrikaan. Cette langue est parlée par six millions de personnes dans le monde. Voir la liste des pays qui pratiquent cette langue.

Zef est un mouvement contre-culturel sud-africain. «Zef» est devenu un terme d’argot afrikaans qui décrit une façon de détourner et de sublimer un style de vie et des codes vestimentaires a priori ringards ou beaufs. Musicalement cela désigne un style à la fois moderne, trash et comportant des passages «démodés». Watkin Tudor Jones (Ninja) le définit comme le « style ultime ». C’est une façon de prendre à contre-pied la pauvreté, s’exprimant par l’adoration ostentatoire d’accessoires de pacotille en guise de signes extérieurs de richesse, et la sacralisation du mode de vie populaire des banlieues peu aisées du Cap, autrement dit « fantastiquement pauvre ».

Le xhosa est une langue d’Afrique australe. Cette langue compte pour la seule Afrique du Sud un peu plus de huit millions de locuteurs, soit environ 18 % de la population, ce qui en fait la deuxième du pays après le zoulou. Elle est la langue du peuple xhosa.


Les sites à visiter

dieantwoord.fr

Wikipedia

Cover batterie du morceau


Auteur : Kevin Cheucle

About The Author
Guitare Tablatures
Passionné par la guitare et ses sonorités, j'ai crée ce site pour proposer les tablatures que j'ai apprécié ou trouvé amusante. Travaillé ces morceaux est un bon moyen de progresser dans la pratique de son instrument de manière ludique.

Leave a Response